Informations pratiques pour voyager en Indes

CONDITION POUR VENIR EN INDE

Les Français sont soumis au visa pour séjourner en Inde. Les personnes arrivant sans visa en cours de validité sont refoulées par les autorités indiennes.

Les étrangers doivent remplir les conditions pour lesquelles un type de visa leur a été attribué. Tout étranger arrivant sous couvert d’un visa « touriste » valable pour une période de six mois maximum est dispensé de s’enregistrer auprès des services de l’immigration. Aucun visa « touriste » ne peut être prorogé. Il est également impossible de modifier sur place tout autre type de visa (travail, étude, affaires, etc). En fonction de la nature du visa sollicité, la date d’expiration du passeport doit être postérieure d’au moins 3 ou 6 mois à la date de fin de validité du visa.

QUELQUES CONSEILS PRATIQUES

Eviter les tenues trop découvertes pour les femmes ; revêtir une tenue décente pour visiter les temples ou les mosquées. La présence d’étrangers n’est parfois pas tolérée dans les temples hindous ou à l’occasion de certaines processions.
Lors d’un voyage en couple, une grande discrétion est de mise concernant les gestes d’affection dans les lieux publics indiens.

Réglementation sur les devises : le voyageur doit déclarer à son arrivée à l’aéroport toute somme (numéraires, travellers chèques, etc.) supérieure à la contre-valeur de 10.000 USD (risque de peines d’emprisonnement d’un minimum de deux mois).

L’alcool :
Le Gujarat est le seul Etat où demeure une prohibition sur la consommation d’alcool. Ailleurs, la consommation est libre hormis certains jours (« dry days ») : jours d’élection, fêtes religieuses, etc. Consommer de préférence des boissons provenant de distilleries placées sous contrôle public (l’alcool frelaté fait régulièrement des victimes).

L’homosexualité :
elle est illégale en Inde (article 377 du Code pénal). Il semble toutefois que cette législation n’ait pas été appliquée récemment à l’encontre de touristes étrangers. Néanmoins, il convient de façon générale d’observer une grande discrétion concernant les marques d’affection dans les lieux publics.

La détention et l’usage de téléphones satellitaires :
sur le territoire indien, ils sont soumis, sans l’obtention d’une autorisation préalable, à des peines d’emprisonnement. Il est nécessaire de prendre contact avec l’Ambassade d’Inde en France avant d’amener un tel équipement.

Attention à vos achat :
l’exportation de produits dérivés d’espèces protégées (ex.: châles en « shatoosh », laine d’antilopes du Tibet) est formellement interdite (risque de peines d’emprisonnement d’un minimum de deux mois).

Pour des informations complètes, n’hésitez pas à consulter le site du  Ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

FISI organise régulièrement des fêtes et des rassemblements. Depuis 1999, chaque année FISI
a organisé les fêtes suivantes:

  • La Fête de HOLI (Dans une grande salle - des fêtes de Paris avec + de 500 invités)
  • La Fête de DIWALI (Dans une grande salle - des fêtes de Paris avec + de 500 invités)
  • Nouvel An (croisière sur seine avec - dîner et musique)
  • Dîner mensuel entre membres et sympathisants de FISI
  • Des réceptions en l'honneur des hommes d'état Indien en visite en France
  • Des conférences des intellectuels qui font rayonner l'Inde

FISI était la première association à agir lorsque l'Inde était en difficulté :

  • Collecte des fonds pour KARGIL
  • Collecte des fonds pour Tremblement de terre en Gujarat
  • Collecte des fonds pour TSUNAMI